krebsliga_aargaukrebsliga_baselkrebsliga_bernkrebsliga_bern_dekrebsliga_bern_frkrebsliga_freiburgkrebsliga_freiburg_dekrebsliga_freiburg_frkrebsliga_genfkrebsliga_glaruskrebsliga_graubuendenkrebsliga_jurakrebsliga_liechtensteinkrebsliga_neuenburgkrebsliga_ostschweizkrebsliga_schaffhausenkrebsliga_schweiz_dekrebsliga_schweiz_fr_einzeiligkrebsliga_schweiz_frkrebsliga_schweiz_itkrebsliga_solothurnkrebsliga_stgallen_appenzellkrebsliga_tessinkrebsliga_thurgaukrebsliga_waadtkrebsliga_walliskrebsliga_wallis_dekrebsliga_wallis_frkrebsliga_zentralschweizkrebsliga_zuerichkrebsliga_zug
Ligue contre le cancerLigue vaudoise contre le cancerQui sommes-nous?Notre associationOrganes de l'associationOrganes de l'association

Éthique, de quoi s'agit-il ?

Le terme d’éthique est régulièrement utilisé dans les médias, en politique, dans le monde du travail, à l’école, etc. Que recouvre exactement ce terme qui appartient désormais à notre quotidien ?

Les éléments qui sous-tendent nos actions sont nombreux. Pour qu’un problème soit moral ou éthique, il doit mettre en jeu les valeurs et idéaux qui sont les nôtres. Morale et éthique : ces deux termes, proches sur le plan étymologique, sont souvent confondus. Voici l’essentiel en bref : 

  • La morale se réfère à l’ensemble des règles et valeurs propres à une société donnée. Schématiquement, la morale définit ce qu’il est bien ou mal de faire, ce qui est juste ou injuste. Elle varie donc selon les époques et les cultures. 
    L’éthique est la discipline qui permet de répondre à un dilemme moral, c’est-à-dire lorsque des valeurs auxquelles nous accordons de l’importance entrent en opposition. C’est par exemple le cas dans le débat sur l’euthanasie. Faut-il la refuser au nom de la sacralité de la vie ou l’accepter au nom de l’auto-détermination ? L’éthique permet de questionner la situation pour mieux comprendre quelles sont les valeurs en conflit, les enjeux en cause et les alternatives possibles en vue de prendre la meilleure décision possible dans une situation donnée. 
  • Morale et éthique ne se rejoignent donc pas forcément : l’euthanasie peut être condamnée moralement et défendue éthiquement. La même tension existe entre éthique et droit. Le droit désigne l’ensemble des règles qui régissent les rapports des membres appartenant à une même société. Celui qui les enfreint peut être sanctionné. Le droit évolue en fonction des courants idéologiques, culturels, sociaux, économiques et politiques qui traversent le corps social. Reprenons l’exemple de l’euthanasie : elle peut être défendue d’un point de vue éthique, alors qu’elle est illégale dans de nombreux pays. A l’inverse, l’esclavage, considéré actuellement comme amoral, a longtemps été légal. 

On le voit, morale, éthique et droit sont trois éléments qui se répondent, mais qui recouvrent des réalités différentes. La réflexion éthique est primordiale : notre société, en constante mutation, nécessite que nous adaptions en permanence nos règles de conduite.